JULES CESAR EN HABIT DE LUMIERES PAR CHRISTIAN LACROIX

INTERVIEW de Christian Lacroix – Décorateur

 

“Le Jules César ne sera pas une caricature de Lacroix”, affirmait le créateur au commencement des travaux.

Maranatha Hôtels Christian Lacroix

 

7 mois plus tard, cette promesse, il ne l’a pas tenue. Couleurs vives et trompe l’œil audacieux, taureaux de combat et Provence éternelle, élégance et couture, on est bien chez Lacroix !

 

VOTRE LIGNE DIRECTRICE ?

CL. Je n’en ai pas vraiment eu. Je n’avais pas d’interdit. Je voulais évoquer les carmélites et le baroque XVIIIème avec les chambres cellules des moines. Mais je voulais aussi parler de la Camargue, l’autre Provence, beaucoup plus pauvre et monochrome, en noir et blanc comme les cabanes des “gardians”. Dans certaines chambres, j’ai voulu du jaune, du vert, du bleu... Les couleurs des souvenirs de la région quand j’étais gamin.

 

Maranatha Hôtels Jules Cesar Chambre

 

LE RÉSULTAT RESSEMBLE-T-IL À CE QUEVOUS AVIEZ IMAGINÉ ?

CL. Oui, je me crois dans une image 3D du départ ! L’âme d’un lieu passe par l’espace. Je voulais garder ces espaces. Le cloître était triste avec ses pierres apparentes grises. On a tout recouvert avec du crépi clair comme il était avant et comme cela s’est toujours fait en Provence. C’était une tradition chaque année le jour de Pâques. On enduisait les murs de chaux, les fûts des arbres aussi, tout était blanc !

 

Maranatha Hôtels Jules Cesar Restaurant

 

SUR QUELS ESPACES AVEZ-VOUS TRAVAILLÉ ?

CL. Tous, mais j’ai passé beaucoup de temps sur le lobby et la salle de restaurant. On a sablé les lambris de 1928. De manière générale, je voulais un endroit ouvert, comme à l’époque où l’hôtel a été créé. Je veux que cet endroit soit un lieu de passage incontournable tout au long de l’année. Pour les rencontres photographiques d’Arles bien sûr mais aussi pour les corridas !

 

VOUS ÊTES INCORRIGIBLE !

CL. Je voulais renouer avec l’esprit taureau et ses artistes emblématiques. Claude et Paloma Picasso (fils et fille du peintre, ndlr) qui descendaient d’habitude dans un autre hôtel, sont venus au Jules César... J’étais aux anges, quand j’ai vu la femme de Claude bouquiner tranquillement au bord de la piscine réaménagée. Juan Baptista, le torero star de la région a déjà une suite à son nom. Il y viendra avec son autel portatif avant d’affronter les taureaux. Je veux aussi que ce lieu vive en hiver. Il y a un événement que j’aime beaucoup, le congrès mondial des interprètes. Je les imagine parler toutes les langues du monde ici !

 

Maranatha Hôtels Jules Cesar Piscine

 

“... je crois qu’on n’échappe pas à soi-même !” Christian Lacroix

 

Article extrait du magazine Maranatha #1

Retrouvez l’intégralité du magazine, ici !

Nos hôtels